Navigation:    Accueil

Nouvelles en bref

RDC: Justin-Marie Bomboko est décédé à l’âge de 86 ans.
jm_bomboko.jpgJustin-Marie Bomboko Lokumba est mort, jeudi 10 avril, des suites d’une longue maladie aux Cliniques universitaires Saint-Luc de Bruxelles, en Belgique, à l’âge de 86 ans. Il est considéré comme une des icônes de la politique du pays. Il a participé, avec Patrice-Emery Lumumba, à la signature de l’acte consacrant l’indépendance de la RDC.

Né en 1928, Bomboko a été le premier Congolais diplômé à l’Université libre de Bruxelles.

Lire la suite…

 
RDC: Silence inquiétant sur le front de Masisi.

L'Agence d'Information

21/2/14

Des nouveaux massacres à l’Est de la RDC

Trois mois et demi après la fin des hostilités entre le gouvernement et le M23, la guerre, la violence des milices et l’épuration ethnique sont toujours d’actualité au Nord-Kivu. Les tueries de civils rwandophones, à Nyamaboko, et des militaires FARDC, à Bukombo, par une coalition de groupes extrémistes qui ont le soutien des autorités de la province, ne sont pas mentionnées dans la presse nationale, ni dans les déclarations officielles de Kinshasa, la Monusco se limitant à un communiqué laconique. Cette attitude trahit les responsabilités du pouvoir qui rechigne à se débarrasser des faucons responsables de l’insécurité et de la haine ethnique dans cette région orientale de la République démocratique du Congo.

Lire la suite…

 
RDC: Dernier hommage à un vaillant officier supérieur tombé sur le champ d’honneur.

VirungaNews

21/2/14

colonel_patrick_mwanatambwe.png

KINSHASA - Les obsèques du colonel Patrick Mwanatambwe, commandant du 813ème régiment des Forces armées de la RDC (FARDC), mort en opération le 15 février 2014 à Bukombo en mission pour protéger nombreux civiles en détresse sur les collines de Masisi (Nord-Kivu) ont eu lieu ce vendredi.

Dès ce matin, nombreux militaires et civils ont fait la file pour lui rendre un dernier hommage au camp militaire Colonel Kokolo, où était exposé son corps.

 
RDC: Actes cruels contre les populations dans le territoire de Masisi.

MONUSCO

2/13/14

Martin Kobler, le Chef de la MONUSCO, est hautement préoccupé par des allégations d'actes cruels contre les populations dans le territoire de Masisi

Kinshasa, 13 Février 2014 : La MONUSCO a été informée de plusieurs violations graves des droits de l’homme, dont l’exécution sommaire de plus de 70 hommes et femmes, commises dans les groupements de Nyamaboko I et II, dans le territoire de Masisi, province du Nord-Kivu.

Martin Kobler, le Chef de la MONUSCO, se dit « extrêmement préoccupé par ces allégations très graves qui sont inacceptables, et les personnes impliquées dans de tels actes doivent faire face à la justice».

 
Les intentions dangereuses de Martin Kobler.

L'Agence d'Information

30/1/14

Le patron versatile de la Monusco en soutien au plan congolais de DDR

Le général Kalev Mutond, chef de l’Agence Nationale de Renseignements, a rallié le représentant de Ban Ki Moon à Kinshasa au plan de démobilisation en deux volets qui prévoit l’envoi forcé dans les camps de l’Armée régulière (FARDC) des soldats du M23 qui ont pourtant opté pour un retour à la vie civile.

General Kalev Mutond, head of the ANR (Agence Nationale de Renseignements), has agreed with the representative of Ban Ki Moon in Kinshasa on the demobilization plan in two parts which includes sending into the camps of the regular army (FARDC) M23 soldiers although these have opted for a return to civilian life.

Lire la suite…

 
RDC: Justin-Marie Bomboko est décédé à l’âge de 86 ans.
jm_bomboko.jpgJustin-Marie Bomboko Lokumba est mort, jeudi 10 avril, des suites d’une longue maladie aux Cliniques universitaires Saint-Luc de Bruxelles, en Belgique, à l’âge de 86 ans. Il est considéré comme une des icônes de la politique du pays. Il a participé, avec Patrice-Emery Lumumba, à la signature de l’acte consacrant l’indépendance de la RDC.

Né en 1928, Bomboko a été le premier Congolais diplômé à l’Université libre de Bruxelles.

Lire la suite…





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
 
Kagame relance la responsabilité de la Belgique et la France dans le génocide.

interahamwe_francais.jpgIl accuse les soldats français de l'opération militaro-humanitaire Turquoise, déployée en juin 1994 sous mandat de l'ONU dans le sud du pays, d'avoir été "complices certes" mais aussi "acteurs" des massacres.

Ces accusations, maintes fois démenties par Paris, reprennent celles déjà formulées par Kigali à plusieurs reprises et notamment en août 2008 à l'occasion de la publication du rapport de la commission d'enquête rwandaise sur le rôle supposé de la France dans le génocide qui a fait plus d’un million de morts entre avril et juillet 1994.

Lire la suite…





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
 
Rwanda : verdict historique pour un procès historique.

pascal_simbikangwa.jpgVingt ans après le génocide des Tutsis, la cour d'assises de Paris a condamné vendredi l'ex-officier Pascal Simbikangwa à 25 ans de prison ferme.

Vingt-cinq ans. C'est la peine dont a écopé Pascal Simbikangwa, ce vendredi soir à Paris, pour avoir participé au génocide de 1994 au Rwanda. Il a fallu aux jurés pas moins de 12 heures pour délibérer. Du côté des parties civiles, l'heure était au soulagement : «C'est bien quand même». Sous-entendu : 25 ans, c'est déjà ça... Alain Gauthier, président du collectif des partis civiles pour le Rwanda, a lui estimé : «C'est la reconnaissance du crime de génocide».




Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
 
RDC: Silence inquiétant sur le front de Masisi.

L'Agence d'Information

21/2/14

Des nouveaux massacres à l’Est de la RDC

Trois mois et demi après la fin des hostilités entre le gouvernement et le M23, la guerre, la violence des milices et l’épuration ethnique sont toujours d’actualité au Nord-Kivu. Les tueries de civils rwandophones, à Nyamaboko, et des militaires FARDC, à Bukombo, par une coalition de groupes extrémistes qui ont le soutien des autorités de la province, ne sont pas mentionnées dans la presse nationale, ni dans les déclarations officielles de Kinshasa, la Monusco se limitant à un communiqué laconique. Cette attitude trahit les responsabilités du pouvoir qui rechigne à se débarrasser des faucons responsables de l’insécurité et de la haine ethnique dans cette région orientale de la République démocratique du Congo.

Lire la suite…





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
 
RDC: Dernier hommage à un vaillant officier supérieur tombé sur le champ d’honneur.

VirungaNews

21/2/14

colonel_patrick_mwanatambwe.png

KINSHASA - Les obsèques du colonel Patrick Mwanatambwe, commandant du 813ème régiment des Forces armées de la RDC (FARDC), mort en opération le 15 février 2014 à Bukombo en mission pour protéger nombreux civiles en détresse sur les collines de Masisi (Nord-Kivu) ont eu lieu ce vendredi.

Dès ce matin, nombreux militaires et civils ont fait la file pour lui rendre un dernier hommage au camp militaire Colonel Kokolo, où était exposé son corps.





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
Read more...
 
RDC: Actes cruels contre les populations dans le territoire de Masisi.

MONUSCO

2/13/14

Martin Kobler, le Chef de la MONUSCO, est hautement préoccupé par des allégations d'actes cruels contre les populations dans le territoire de Masisi

Kinshasa, 13 Février 2014 : La MONUSCO a été informée de plusieurs violations graves des droits de l’homme, dont l’exécution sommaire de plus de 70 hommes et femmes, commises dans les groupements de Nyamaboko I et II, dans le territoire de Masisi, province du Nord-Kivu.

Martin Kobler, le Chef de la MONUSCO, se dit « extrêmement préoccupé par ces allégations très graves qui sont inacceptables, et les personnes impliquées dans de tels actes doivent faire face à la justice».





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
Read more...
 
Les intentions dangereuses de Martin Kobler.

L'Agence d'Information

30/1/14

Le patron versatile de la Monusco en soutien au plan congolais de DDR

Le général Kalev Mutond, chef de l’Agence Nationale de Renseignements, a rallié le représentant de Ban Ki Moon à Kinshasa au plan de démobilisation en deux volets qui prévoit l’envoi forcé dans les camps de l’Armée régulière (FARDC) des soldats du M23 qui ont pourtant opté pour un retour à la vie civile.

General Kalev Mutond, head of the ANR (Agence Nationale de Renseignements), has agreed with the representative of Ban Ki Moon in Kinshasa on the demobilization plan in two parts which includes sending into the camps of the regular army (FARDC) M23 soldiers although these have opted for a return to civilian life.

Lire la suite…





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
 
More...
<< Start < Prev 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Next > End >>

Results 1 - 32 of 1234

Content Calendar

<< April ’14 >>
Mo Tu We Th Fr Sa Su
 
 1
 2
 3
 4
 5
 6
 7
 8
 9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
    


Independence Song

start Player

Login Form






Lost Password?

Polls

La qualité d'information est
 

Who's Online

We have 2 guests online


Ensemble nous pouvons faire de ce monde un paradis


Together we can make this world a better place


paul_kagame_na_kinshasa.jpg